You are currently viewing Gestion de projet : 8 techniques pour collaborer

Gestion de projet : 8 techniques pour collaborer

  • Post author:
  • Post category:Astuces
Gantt view
diagramme PERT

10PARTAGESPartagerTweeter

Selon une enquête Visix, 39% des entreprises pensent que leurs employés ne collaborent pas assez ensemble. Et si le problème ne venait pas des salariés, mais plutôt des méthodes utilisées ?

Il existe différentes techniques pour collaborer et transformer un projet en un ensemble logique de tâches. Cap sur 8 méthodologies pour s’organiser en équipe ! À vous de choisir celle qui vous convient le mieux…

1. La technique Agile

Agile est un processus par lequel une équipe gère un projet en le décomposant en plusieurs étapes. Elle implique une collaboration constante avec les parties prenantes, une amélioration et une itération continues à chaque étape.

Comme son nom l’indique, Agile permet au chef de projet d’être mieux équipé pour changer rapidement de direction et d’orientation. Elle permet également de réévaluer le travail à chaque étape pour s’assurer d’atteindre l’objectif.Vos collaborateurs sont en télétravail ?Retrouvez nos conseils pour conserver une équipe Agile, même à distance !

2. La technique Kanban

exemple d’un tableau Kanban avec Jira

La méthode Kanban vous aide à organiser et gérer votre projet en visualisant chaque étape de votre workflow via le « tableau Kanban ».

Celui-ci peut comprendre trois colonnes, représentant les « tâches à faire », « en cours » et « terminées ». Ce tableau peut être physique avec des Post-It ou numérique pour collaborer sur des projets à partir de différents endroits. L’outil Trello est la parfaite illustration de cette méthodologie.

Les membres de l’équipe déplacent des cartes, représentant une tâche, de gauche à droite pour refléter la phase dans laquelle ils se trouvent. Ce repère visuel permet de vérifier rapidement l’état d’avancement de chaque mission.

3. La technique Gantt

Vous avez sûrement entendu parler du célèbre diagramme de Gantt ! Celui-ci permet de planifier, programmer et simplifier les projets complexes.

Les tâches sont converties en barres horizontales, indiquant les dates de début et de fin, les détails, le chargé de la mission et l’étape de réalisation. D’un simple coup d’œil, vous visualisez l’ordre des missions et leur progression.

Une méthodologie idéale pour gérer une grande équipe et de multiples parties prenantes.

4. La technique Waterfall

La méthode Waterfall porte la collaboration à un tout autre niveau. Avec cette technique d’organisation, l’équipe doit terminer à 100% une phase, avant de passer à la suivante.

De la même manière qu’une cascade ne peut pas remonter à la vague précédente, la technique Waterfall ne permet pas à l’équipe de revenir ou d’apporter des modifications à une phase précédente, si elle est achevée.

Une méthodologie utile pour les projets complexes, qui nécessitent une grande rigueur et une avancée pas à pas.

5. La méthode XP (eXtreme Programming)

Comme son nom l’indique, la technique eXtreme Programming s’adresse au projet de développement et de codage. Cette méthodologie est notamment plébiscitée par les entreprises informatiques qui font face à des besoins évolutifs.

Son objectif est de concilier le bien-être humain avec la productivité, lors de la gestion de projets complexes, sujets aux imprévus.

Ainsi, la technique d’XP intègre la gestion des flux de pensées, d’émotions et d’interactions, en plus des tâches purement opérationnelles.

6. La méthode Critical Path ou CPM

Cette technique met l’accent sur le temps nécessaire pour mener à bien un projet. Le CPM motive les équipes à travailler plus rapidement et plus efficacement, afin d’atteindre les délais à la date prévue.

En disposant d’une série d’échéances clés pour chaque tâche du projet, le gestionnaire peut même pousser l’équipe à le terminer dans un délai plus court que d’habitude.

Une méthode qui s’adresse aux projets simples et urgents.

7. Le CCPM ou Critical Chain Project Management

Lorsque le budget est déterminant pour un projet, le CCPM s’impose comme la meilleure méthodologie.

À l’aide de cette stratégie, le chef de projet calcule minutieusement les coûts humains, matériels et financiers nécessaires à la réalisation de la mission. Il alloue ensuite les ressources aux actions prioritaires.

Le CCPM peut aider les entreprises à économiser de l’argent, tout en garantissant des résultats satisfaisants.

8. La méthode PERT : Program Evaluation and Review Technique

Pour les équipes qui éprouvent des difficultés à terminer les projets dans les délais, la technique PERT représente une excellente option. Souvent utilisée dans le secteur industriel ou sur les chaînes de production, elle aide à livrer des projets complexes grâce à une meilleure estimation du temps de chaque action.

Minutieuse, cette méthodologie découpe chaque projet en micro-tâches, afin de rentrer au maximum dans les détails. L’objectif est de gagner en efficacité et performance !Pour en savoir plus : Gestion de projet : construire un diagramme PERT

Toutes les entreprises ont des projets à gérer ! Les techniques de gestion peuvent varier, mais elles vous permettent d’obtenir les résultats souhaités. L’idéal est de trouver la méthodologie qui assure la satisfaction du client, tout en boostant la motivation de vos équipes.